UQAM

Observatoire Urbain

La Chaire, ses partenaires et ses collaborateurs de l'Université de Sherbrooke et de l'Université du Québec à Chicoutimi, ont mit en place un vaste observatoire de la forêt urbaine à l'aide de placettes permanentes situées dans quatre grandes villes du Québec (Montréal, Sherbrooke, Québec et Chicoutimi) le long de gradients d'urbanisation et développement humain.

D'abord installées pour le suivie des pollens, on y mesure maintenant de nombreuses variables et organismes, allant des microorganismes (microbiotes) liés aux feuilles des arbres, à leur racines et aux sols, en passant par les insectes et l'air ambiant. Nous nous intéressons aussi aux relations trophiques, comme par exemple entre les prédateurs comme les chats et les oiseaux et la défoliation des arbres par l'herbivorie des insectes. La santé humaine étant au coeur de nos préoccupation, nous tentons de lier ces variables à la santé, comme par exemple les allergies. Enfin évidemment, il s'agit aussi de placettes de suivie de la forêt urbaine, et nous avons indentifiés et mesurés tous les arbres, publics et privés, autours des placettes.

Le dispositif a été mis en place en 2021 avec l'installation de 25 trappes à pollen répartis sur tout le territoire Montréalais. En 2022, un vaste inventaire forestier a été réalisé dans un rayon de 100 mètres autour des trappes. Objectif 2023 ? Réaliser l'inventaire dans un rayon de 200 mètres !




`